BATEN BILA… ou la recherche de l’autre

Tout a commencé par un concert co-organisé avec Musiques de Nuit (Bordeaux) et l’Institut Culturel Basque à l’automne 2003. Le groupe Agotak (Christophe Iriart, David Ariola, Maddi Oihenart, Pantxix Bidart…) et le quintet géorgien Urmuli. L’ambiance acoustique et chaleureuse créée dans cette petite salle a donné des envies… Des envies de rencontres. L’idée d’une « formule » simple et acoustique s’est imposée, les noms des artistes ont fusés et puis on a mis un peu d’ordre dans tout cela. Nous avons décidé d’impliquer des bénévoles dans cette programmation. Chacun des membres de ce comité de programmation a amené sa touche, s’est investi et a tissé des liens avec de nouveaux réseaux de musiciens, comédiens, vidéastes, danseurs …

Rendez-vous intimiste pour des duos ou des trios atypiques. Nous proposons à des artistes qui n’ont jamais joué ensemble de se rencontrer. L’objectif de ces rencontres est d’assister à une création unique, surprendre le public en mélangeant les disciplines et les univers artistiques.

 

Choix artistique
Les rencontres dans le cadre de Baten Bila se fondent sur une connaissance fine des univers respectifs de chaque artiste et de la volonté de provoquer des rencontres inattendues à la fois pour le public et les artistes. L’idée est ici de proposer un « laboratoire » d’expérimentations. Depuis que le projet Baten Bila est lancé certains artistes nous ont même fait des propositions  «  j’aimerai bien jouer avec… » Prouvant ainsi qu’ils voient un intérêt à l’échange proposé, qu’ils imaginent eux même avec qui ils souhaiteraient travailler.

Lors d’une représentation « classique », les artistes se mettent en danger dans la maîtrise de leur art face à un public. La nouveauté ici est que, dans le cadre de Baten Bila, le public est attentif à la rencontre, à la production commune… la mise en danger se situe donc dans cet échange, cette production commune presque « non travaillée » ce qui donne à voir au public les prémisses du processus de création… et ce qui donne aux artistes un cadre nouveau, ou l’attention et l’écoute vers l’autre vient en contrepoint de la maîtrise de leur art.

Tous sont donc des artistes confirmés, même si certains ont fait le choix de ne pas vivre de leur pratique artistique. Cela nous semble essentiel au vu de la prise de risque demandée. Ainsi, il nous semble que ce projet enrichit dans la nouveauté à la fois les propositions faites au public et le cadre d’intervention proposé aux artistes.

 

Les artistes qui se sont rencontrés

Pantxix Bidart / Jean Christian Irigoyen (Xanki) / Maddi  Oihenart / Julie Laderach /Joel Merah  / Jules / Bako / Michel Gardie /Joseba Irazoki  / David Holmes /Niko Etxart  / Marie Hirigoien /Inigo Telletxea  / Xabier Erkizia /Eugene Chadbourne / Alexandre Garacotche / Felix Buff /les frères Vernheres/Samy Daussat/ Eric Lecordier/ Jean Pierre Lacroix/ Jesus Aured/ Vincent Pommereau/ Miqueu Montanaro/ Nahia Zubeldia/ Christophe Hiriart/ Véronique Darritchon/ Koldo Amestoy/ Marc Armspach/ Leïla martial/ Florian Demonsant/ Mederic Colignon/ Edward Perraud/ Ruper Ordorika/ Xabaltx/ Xabaltx/ Mixel etxekopar/Pierre Vissler/ Christophe Bereau/ Eliane Introvigne/ Paxcal Indo/ Christian Coutzac/ Christian de Act/ Lucia Recio/ Xabier Hayet/ Mathias Pontévia / Beñadin Lohiague/ Fabien Mogabure/ Samir Ellock/ Morgan Roussel/ Ryan Kernoa/ Jean Marc Saint Paul/ Stephan Krieger/ Henri ( shunatao)/ Kako Cavallié/ Itxaro Borda/ Hasse Poulsen / Fabien Duscombs/Cie Suak/Amaren alabak/Fred Jouanlong/Beñat Achiary/ Cie Androphyne/Eddy Crampes/Gaizka Sarrasola/Iban Regnié/Duo Bizarra/ Pierre-Joann Suc/ Pierre Yves Macé/Sylvain Chauveau/Borroka/François Rossé/Anne Laure Royer/Kilikolo Zirko/Sylvain Aubert/Philippe Gelda/Thomas Fiancette/Soizig Lebrat/Heddy Boubaker/Gaspar Klaus/Catherine Jaugniaux/Alex Piques/Mylène Charrier/Ensemble AO/Marco Larramendy/