Ongi etorri Eihartzea Kultur Etxearen webgunera

Bienvenue sur le site du Centre Culturel Eihartzea


Actualités

FESTIVAL ZINEGIN

Premier festival Zinegin d’Hasparren organisé par le gaztetxe TTattola et le centre culturel Eihartzea. Son but est de vous présenter la production cinématographique basque et en basque (sous-titrée en FR). À travers ses fictions, documentaires, et spectacles, et grâce à l’aide des bénévoles de Zabalki qui gèrent le cinéma Haritz Barne, vous aurez la chance de mieux connaître ce pays, de rire, de rêver, de vivre des histoires universelles, en version originale !

Et pour ceux qui se demanderaient d’où vient le nom « Zinegin », voici quelques pistes : « Zine » est l’équivalent basque de  « Ciné ». Et il se trouve ici accolé à « egin » qui signifie « faire », donc on vous laisse vous faire votre film… Et le plus fort, c’est que « zin egin » veut dire « faire le serment », « jurer ». Mais rassurez-vous, nous ne jurons que par le cinéma...

Les films

 www.zinegin-festibala.eu

Zinegin Festibala

info@zinegin-festibala.eu

Tel (0033)59 29 43 36

9ème semaine culturelle d'Hasparren

 

«Etxez Etxe», Eihartzea l'a pratiqué cette année en réintégrant les locaux du 81 rue Francis Jammes, après avoir été hébergée par la Communauté  des Communes du Pays d’Hasparren depuis le printemps 2006. Dans l'intervalle, l’association a renoué avec le temps fort des Semaines Culturelles : les Bertsus, la Chaussure, les Cultures d'ici et d'Ailleurs.

Le choix 2012  s'est tourné tout naturellement autour de la Maison, « Etxe ». Sujet récurrent dans la vie quotidienne au Pays Basque avec ses mythes  et ses réalités d’aujourd’hui. Bon nombre de rendez-vous se dérouleront  à la nouvelle Maison des Associations Eihartzea, espace ouvert à la médiation et à la création. Top départ le samedi 29 septembre!

 

Samedi 29 septembre à 10h : Ouverture officielle !
10h : visite exposition "Etxeak" d'Eliane Monnin, Salle d’expositions Choribit
12h : visite originale de la maison Eihartzea
15h : "Ni nüzü" - documentaire sonore

 

Lundi 01 Octobre à 20H30 - Maison Eihartzea
"La jeunesse face au foncier au Pays basque" - Table ronde avec la participation de l'association « Herrian Bizi », "Bethi Aintzina" et un intervenant du monde agricole.

 

Mardi 03 Octobre à 20h30 - Maison Eihartzea
"Maisons basques médiévales : construction et origines" - Conférence de Michel Duvert

Mercredi 04 Octobre à 21h00 - Maison Eihartzea
"Laratzetik dilindan"- Concert de Pantxix Bidart, Mattin Dainciart et Beñadin Lohiague
 
Jeudi 04 Octobre à 20h30 - Maison Eihartzea
"ETXEA, un myhte absolu devenu carte postale!" - Conférence de Claude Labat (Lauburu)
 
Vendredi 05 Octobre à 21h30 - Salle Mendeala
"KONTRAPAS" - Spectacle de danse proposé par le groupe de danse Garaztarrak

 

Le détail jour par jour, c'est ici

 


 

Ertz#13, les autres musiques


On a souvent tendance à associer le chiffre 13 avec la malchance ou le malheur. Mais nous ne sommes pas trop amateurs de superstitions. C’est pour cela que nous invitons des artistes de tous les pays afin de partager avec eux notre incrédulité. Nous sommes prêts à passer sous une échelle, à vivre avec des chats noirs, et pourquoi pas à s’habiller en jaune, si cela veux dire passer un bon moment. Des improvisations de blanc et noir vêtues, des battements de fréquences au cœur d’une quadriphonie, la grâce d’une danseuse improvisatrice nous attendent.

Si vos croyances et superstitions vous le permettent, vous êtes les bienvenus chez nous.

 

#Duo E.Baffalio/X.Sourgens
Elodie Baffalio: Piano - Xomin Sourgens : photos

Un clavier noir et blanc, des photos en noir et blanc :
Xomin Sourgens avait envie depuis de nombreuses années de présenter ses photos sous forme d'une projection accompagnée de musique. Le hasard a fait qu'il rencontre la pianiste Elodie Baffalio qui a de suite accepté de collaborer sur ce projet où elle utilise l'improvisation comme construction d'une musique qui vit avec l'image.

Les images en noir et blanc de Xomin retracent son errance le long de La Cordillère des Andes entre le Chili, l'Argentine et la Bolivie. Explorant ces lieux inconnus, le piano d'Elodie se laisse porter, emporter, interroger ou surprendre au gré des images.

 

 

#Duo s.Krieger / r.Kernoa
Ryan Kernoa : electric guitar (no fx,no loop)
Stephan Krieger: quadriphonic broadcasting, filtering.


Ce duo propose un travail issu de collaborations menées autour de dispositifs de diffusion
et d’amplification de la guitare électrique pour le domaine du théâtre.

Au cœur d’une quadriphonie, l’auditeur est invité à plonger dans l’espace produit par l’amplification, les circulations qu’elle rend possible dans le son, ce qu’elle délivre, ce qu’elle révèle, ce qu’elle démasque.
Drones, résonances harmoniques, battements de fréquence, pattern répétitifs, jeu de ruptures dynamiques, apparition-disparition, un mouvement puissant du son hante l’espace et plonge l’auditeur dans une nuit.

 

#Duo  e.Bordato / b.Lohiague
Eneka Bordato : danse - Beñadin Lohiague : musique et installation vidéo


La rencontre hazpandarde d'un musicien et d'une danseuse. Sur une création visuelle et sonore de Beñadin Lohiague, s'installera la grâce et la douce présence de la danseuse improvisatrice Eneka Bordato.

 

Née en 1985 à Bayonne, Eneka Bordato a commencé la danse à Hasparren puis a intégré le Conservatoire Supérieur de musique et de danse de Paris à l’âge de 14 ans.

Elle a participé au projet Europa Danse en 2004, puis en 2005 a intégré le Ballet de l’Opéra de Lyon.

 

Jeune musicien d'elizaberri, ayant déjà collaboré avec de nombreux artistes  (Islaia, Oreka TX, Pantxix Bidart, Jean Mixel Bedaxagar, Mathias Loyatho, Mattin Dainçiart, Arantxa Lannes....). Inspiré de la tradition vivante d'euskal herri et du rock progressif, ce musicien déteste tomber dans le recyclage et tente de se renouveler dans chaque création.

Arteguna, fête des arts de la rue



26 août - HAZPARNE - Parc EIHARTZEA - Dès 12h30

Cette 3ème édition d'Arteguna, journée dédiées aux arts de la rue, nous réserve encore son lot de surprises et d'originalités : cirque burlesque et atypique, prouesses techniques et fausses bêtises, magie et autres exploits inspirés de la tradition foraine, histoires farfelues ou histoires de femmes, le tout agrémenté de quelques escales musicales en Tadjiguinie ! Bref un bon pretexte pour se retrouver en famille ou entre amis, dans ce joli parc Eihartzea, autour d'un pique-nique et savourer des spectacles au grand air !Nous seront heureux de vous y accueillir nombreux !

Programme
Dès 12H30 : Apéritif, mutxikos et pique-nique
14h30 "Pied de biche" - Cie Bonbon et crotte de bique
15h30 "Ca cartonne à Washington" - Collectif Prêt à porter
16h00 "Les troublamours", première escale en Tadjiguinie
17h15 "Le casse bouteille" - Cie La lessiveuse
18h00 "Les troublamours", drnière escale en Tadjiguinie

Toute la journée Mamarro, close up cartomagie !

Se restaurer :  Chacun l'apporte ou on le prend sur place

Tarif :  5€ tarif unique à partir de 07 ans


14h30 "Pied de Biche" Cie Bonbon noir et crotte de bique

Théâtre - chant

Après "Boule de suif", la cie Bonbon noir et crotte de bique, alias Maika Etchecopar et Hélène jacquelot, propose  un spectacle interpeté avec une grande sensibilité, mélant théâtre et chant, sur les musiques du très talentueux Bruno Hollemaert!

"Je suis cette femme qui est vieille et qui meurt. Je suis sa petite-fille qui vit sa vie. Je suis cette veuve. Je suis cette pute. Je suis cette mère. Je suis cette folle. Je suis  toutes les femmes qui me précèdent et dont je me fous. Je les suis de près, de très près. Je les joue, je les chante, je les cherche."


 
15h30 : "Ca cartonne à Washington", Collectif Pret à porter
 
Portés acrobatiques et boniments.
 
Un spectacle de cirque atypique et burlesque mené par un duo qui transpire... la complicité, aux doux relents de conflit. Un spectacle de rue, d’avenue presque ! Humour gras ou subtil, prouesses techniques.
 
Ça c’est un mélange qui cartonne à Washington !
 
 
 
17h15 : Le casse bouteille, Cie la Lessiveuse

Jonglerie
 
"Les cousins Jacquots, berrichons d'horizon, s'en vont à la ville pour montrer les fameuses ficelles à pépé. C'est dans les vieux tonneaux qu'on fait le meilleur vin! Ni une ni deux, t'en v'la une belle occasion de parler d'éducation et de se partager une bonne bouteille... de p'tit lait."
 
Une histoire farfelue, présentée par des personnages louffoques, où souvenir de gosses et jongleries s'alternent avec surprises et émotions.Variations clownesque de manipulations d'objets et de situations. Vraies prouesses et fausses bêtises, frime rurale et tradition foraine s'expriment autour d'un comptoir...

Un spectacle qui ne ne manque pas de culot.... de bouteille !

16h00 et 18h00 : Les troublamours

Tarentelle-gitano-guinguette

Née de l’aspiration des Troublamours, la Tadjiguinie est un pays imaginaire se matérialisant au gré des rassemblements de ses citoyens… ici, là-bas, ailleurs…

un pays ou fête et conscience sont richesses de l’âme, c’est aussi un état d’esprit inspiré par des hommes poétiques et infesté de vagabonds citoyens nourris par l’espérance d’une humanité plus respectueuses de ses habitants et de leur environnement.

Ambrassadeurs de l’Etat d’Esprit Tadjiguin, les troublamours sont une fanfare de poche qui débarque pour vous offrir un bouquet d’intentions en tous genres : numéro de tubapprivoisé, cracheur de jeu, jongleur de mots, distillant leur inimitable elixir de la tarantule.

Ils créent un périmètre d’insécurité où il se peut que vous soyez pris en hommage.

Apéritif l tchatche l improvisation

 

Mixel Etchecopar vs François Rossé
 
Jeudi 10 mai 2012, 19h30
maison des associations Eihartzea

 
Apéritif l tchatche l improvisation
 
Dans le cadre du projet ASPALDIANCréation musicale contemporaine de François Rossé, initiée par l’Espace Culturel Art et Sciences et les Grottes d’Isturitz Oxocelhaya, le Centre Culturel Eihartzea est heureux de vous proposer une soirée un peu particulière, un apéro-tchatche-impro entre François Rossé, pianiste, compositeur et explorateur tous azimuts et son compère Mixel Etchecopar, musicien de la terre, chanteur basque, siffleur diplômé du "conservatoire national supérieur des oiseaux".
 
Ils nous embarquent pour une soirée artistique non identifiée, qui alternera moments musicaux et discussion sur le thème de l'écriture et de l'improvisation musicale. Un moment que nous voulons convivial, dans une ambiance détendue et propice à l’écoute et au partage, autour d’un apéritif et de petits fours. Autant dire que pour cette rencontre, on met les petits plats dans les grands !

 

 

(ENTREE 7€ AVEC 1 BOISSON COMPRISE)

 

Assemblée générale d'Eihartzea

Assemblée générale de l’association Eihartzea kultur etxea

21 avril 2012, À 10h00 , Maison des associations « Eihartzea »

(81, rue Francis Jammes)

29 mars 2012 à 21h00, soirée exceptionelle !


C’est avec un immense plaisir que nous accueillons l’hallucinant Daniel Higgs. Ce Baltimorien chante depuis 25 ans et est une véritable figure culte de la scène underground US (ancien chanteur de Lungfish notamment).

Mais il ne débarquera pas seul… Il nous arrive avec une autre guitariste tout aussi fascinant et profondément touchant, Joseba Iratzoki, guitariste de Bera, qui après de nombreuse collaborations (Maixa ta Ixiar, Xabier Montoia, Onddo, Petti, On Benito, Atom Rumba...) revient nous présenter un nouveau solo. 

Deux solos captivant et un savoureux mélange des genres qui s’annonce déjà mystique !

  

EXTRAITS VIDEOS

 

 

DEBAT : Le processus démocratique au Pays Basque

« Le processus démocratique au Pays basque »

 22 mars 2012 - 20h00 - Hazparne, Centre Elgar

 

Intervenantes: Ixabel Etxeberria, Mertxe Kolina, Miren Legorburu, Miren Aranguren, Maite Goienetxe. Animatrice: Arantxa Idieder - Traductrices: Janine Urruti, Lilian Hirigoien.

 

Après un court diaporama nous aborderons :

  • Ancrage et histoire du processus,
  • Différentes étapes, les partenaires et résultats,
  • Le futur : étapes, priorités, partenaires, place du peuple, pour quels résultats?
  • Place des femmes et hommes dans le processus
  • S'il y a eu des difficultés, d'où venaient-elles?
  • Quelle égalité et quelle parité dans ce nouvel Euskal Herri ?
  • Si quelque chose doit changer : quoi ? comment ? Quelles propositions ?

Ouvert à tous! 

Proposé par Eihartzea kultur etxea et Emazteek diote.

Baten bila 2011

 

Ca y est, nous y voila, nouvelle saison 2011 des désormais célèbres rencontres improvisées, plus connues sous le nom de baten bila ! Eihartzea vous convie à trois soirées exceptionnelles entre poésie sonore, théâtre déjanté et musique envoûtante !

 

#Baten bila 1 : Sébastien Lespinasse vs Sébastien Cirotteau

26 novembre à 21h00 - Hasparren, chapelle d'Elizaberri

Quoi de mieux qu'une charmante petite chapelle pour cette première rencontre plus poétique que jamais! Sébastien Cirotteau (trompette) et Sévastien Lespinasse (poête performeur) nous propose un travail sonore élaboré dans des étreintes passionnées !

 

 

#Baten bila 2 : Manu BeRk vs Ludo Estebeteguy

09 décembre à 21h00 - Hasparren, Ttattola

Sur la scène désormais mythique, du Ttattola, deux artistes déjantés Manu BeRk (dessinateur) et Ludo Estebeteguy (commédien) nous embarquent dans un duo d'utopistes bringueurs... Attention, jean, baskets et bonne humeur sont de rigueur !

 

#Baten bila 3 : Joêlle Léandre vs Daunik Lazro

17 décembre à 21h00 - Hasparren, Cinéma Haritzbarne

 Allez, pour une fois nous aussi on se la pète ! Joêlle Léandre (contrebassiste) et Daunik Lazro (Saxophone Alto et Baryton), deux figures majeures de la musique improvisée européenne, viendront goûter au plaisir de confronter leur art aux oreilles novices des petits villageois que nous sommes... Autant dire que c'est une rencontre rare !

 

 

9ème semaine culturelle d'Hasparren "etxez etxe"


«Etxez Etxe», Eihartzea l'a pratiqué cette année en réintégrant les locaux du 81 rue Francis Jammes, après avoir été hébergée par la Communauté  des Communes du Pays d’Hasparren depuis le printemps 2006. Dans l'intervalle, l’association a renoué avec le temps fort des Semaines Culturelles : les Bertsus, la Chaussure, les Cultures d'ici et d'Ailleurs.
 
Le choix 2012  s'est tourné tout naturellement autour de la Maison, « Etxe ». Sujet récurrent dans la vie quotidienne au Pays Basque avec ses mythes  et ses réalités d’aujourd’hui. Bon nombre de rendez-vous se dérouleront  à la nouvelle Maison des Associations Eihartzea, espace ouvert à la médiation et à la création.
 
Top départ le samedi 29 septembre!
 
 
Les rendez-vous de la semaines :
 
  • Deux expositions :
"Etxeak" de Eliane Monnin : céramique et photographie (Salle d'exposition Choribit)
"Euskal Herriko etxeak" : photographie
  • Une table ronde

"La jeunesse face au foncier en Pays Basque" : qui mettra en avant des initiatives d'associations telles que Herrian Bizi ou Bethi Aintzina

  • Des conférences avec des éclairages différents qu'ils soient architectural ou sociétal
"Maisons basques médiévales : construction et origines"de Michel Duvert
"Etxea, un myhte absolu devenu carte postale!" de Claude Labat
  • Des spectacles
"Ni nuzu", documentaire sonore de Myriam Aiçaguer
"Laratzetik dilindan", avec Pantxix Bidart, Mattin Dainciart et Beñadin Lohiague
"Kontrapas", spectacle de danse proposé par le groupe Garraztarrak
  • Des ateliers proposés aux enfants des écoles d'Hasparren et de la communauté de communes :
Atelier céramique, par Eliane Monnin : les enfants créeront une sculpture en céramique à partir d'un modèle de maison créée par Eliane.
Atelier gravure, par Eliane Monnin : Avec des matériaux divers (dentelle, ficelle, plastique, carton ondulé, etc.) les enfants composeront une image autour de la forme « universelle » de la maison.
Les oeuvres produites viendront ensuite étoffer l'exposition d'Eliane Monnin, et seront visible à la salle Choribit durant une semaine, du 29 septembre au 05 octobre.

En partenariat avec la médiathèque: seront proposés des accueils de classe pour les écoles autour de l’exposition « Euskal Herriko Etxeak » et du thème de la maison basque. Claude Labat leur proposera, quant à lui, d’imaginer les maisons basques d’aujourd’hui et de demain